Déclarer ses revenus annexes

Sommaire

Salarié comme de très nombreux français, vous possédez également une activité annexe, générant un revenu : BNC ou BIC, autoentreprise, etc. Comment le déclarer ?

1. Zoom sur les activités dites annexes

On entend par activité annexe, une activité réalisée en plus de votre travail, engendrant des revenus :

  • écrire des livres ;
  • vendre vos créations ;
  • faire des travaux de jardinage, etc.

2. Choisissez la forme juridique qui convient

Pour éviter de vous situer dans le cadre du travail dissimulé, vous devez absolument associer une forme juridique à cette activité et déclarer les revenus générés. Différentes formes juridiques peuvent s’y prêter :

  • bénéfices non commerciaux (BNC) : appropriés pour les droits d’auteur par exemple, les professions libérales, etc.
  • bénéfices industriels et commerciaux (BIC) : professions artisanales par exemple mais aussi toutes les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés.

3. Déclarez ces revenus

Les revenus tirés de cette activité annexe doivent être déclarés au même titre que ceux de votre activité principale :

  • l’administration fiscale ne les différencie pas ;
  • en fonction de leur nature, reportez-vous aux cases dédiées sur votre déclaration 2042 (case 1 AP) ou 2042 C.

Bon à savoir : depuis 2019, la déclaration par internet est obligatoire pour tous les contribuables, quel que soit le montant de leurs revenus et dont la résidence principale est équipée d'un accès à internet. Le non-respect de cette obligation donne lieu à l'application d'une amende forfaitaire de 15 €. 

Ces pros peuvent vous aider