Que doit-on déclarer aux impôts ?

L'impôt sur le revenu prend en compte différents critères comme le salaire mais également les bénéfices (commerciaux ou non), ou encore les revenus fonciers. Ooreka vous informe.

Sommaire

Dans certains cas et selon le montant de vos ressources, vous pouvez être exonéré de l’impôt sur le revenu.

Revenu fiscal de référence : usages et explications

Traitements, salaires et pensions

Les traitements, salaires et pensions sont soumis à l’impôt sur le revenu. Ooreka vous explique quels sont ceux qui doivent être déclarés mais également ceux susceptibles d’exonération :

BIC

Les bénéfices industriels et commerciaux doivent être déclarés au titre de l’impôt sur le revenu. La déclaration se fera selon le régime applicable :

  • micro BIC,
  • réel simplifié,
  • réel normal.

BNC

Les bénéfices non commerciaux sont imposés au titre de l’impôt sur le revenu selon deux régimes distincts :

  • le régime de la déclaration contrôlée,
  • le régime micro BNC.

Bénéfices agricoles

Les bénéfices agricoles sont à déclarer au titre de l’impôt sur le revenu. Il existe 3 régimes distincts :

  • le régime du forfait,
  • le régime réel d’imposition normal,
  • le régime réel d’imposition simplifié.

Revenus fonciers

Les revenus fonciers sont imposables à l’impôt sur le revenu selon deux régimes possibles :

  • le régime simplifié,
  • le régime réel.

Imposition de revenus de capitaux mobiliers

Une partie des revenus de capitaux mobiliers sont soumis à l’impôt sur le revenu. Il en existe 3 catégories :

  • les produits de placement à revenu fixe,
  • les produits de placement à revenu variable,
  • les revenus de valeurs mobilières étrangères.

Plus-value immobilière des particuliers

La plus-value immobilière est imposable à l’impôt sur le revenu sauf s’il s’agit de la vente de votre résidence principale qui, sous certaines conditions, peut faire l’objet d’une exonération.

Ces pros peuvent vous aider